guide de l'indice de protection (IP)

L’électricité n'aime pas l'eau ! Pour éviter les courts-circuits à répétition ou un accident aux conséquences dramatiques, il est sage de se conformer à des règles spécifiques. Pour une utilisation en extérieur ou pour agrémenter une salle de bain, les luminaires doivent répondre à des normes de sécurité précises. Chaque luminaire bénéficie d'un indice de protection (IP) qui le classe dans un niveau de protection aux intrusions de corps solides et de liquides.
L'IP se compose de 2 chiffres (IP20) que l'on lit séparément : le premier chiffre (2) correspond à la résistance aux corps solides, tandis que le deuxième chiffre (0) correspond à l'étanchéité face aux corps liquides. Le tableau suivant vous permettra de connaître le niveau de protection de votre luminaire :


signification des deux chiffres de l'IP :
Premier chiffre de l'IP :
protection contre une intrusion de corps étrangers solides
0Aucune protection
1Protection contre les corps étrangers > 50mm
2Protection contre les corps étrangers > 12,5mm
3Protection contre les corps étrangers > 2,5mm
4Protection contre les corps étranger > 1mm
5Protection contre la poussière fine (talc) ou de corps invisibles
6Protection contre la poussière fine, non visible, même microscopique
Deuxième chiffre de l'IP :
protection contre une intrusion de corps étrangers liquides
0Aucune protection
1Protection contre les gouttes verticales
2Protection contre les gouttes obliques (inclinaison maximale de 15°)
3Protection contre la pluie (inclinaison maximale de 60°)
4Protection contre les éclaboussements de toutes les directions
5Protection contre une eau projetée par une lance de 6,3mm à 0,3 bar
6Protection contre une eaux projetée par une lance de 12,5mm à 1 bar
7Protection contre une immersion totale à 1 mètre
8Matériel submersible
Quel type de luminaire pour un espace extérieur ?
feuille
Avant-propos

L'IP se compose de 2 chiffres (IP54) que l'on lit séparément : le premier chiffre (5) correspond à la résistance aux corps solides, tandis que le deuxième chiffre (4) correspond à l'étanchéité face aux corps liquides. Avant d'aller plus loin dans ce descriptif, il est important de préciser que le choix de vos luminaires et de leurs indices de protection (IP) dépend de la LOCALISATION de votre espace extérieur et des précautions d'INSTALLATION des appareils !

Une suspension IP44 (protégée contre les corps solides supérieurs à 1mm et contre les projections d'eau occasionnelles) conviendra parfaitement à une pergola si elle est installée à l'abri du vent... Mais si votre résidence se trouve à Belle-Ile-en-Mer, prévoyez un IP67 pour la même fonction : le vent, la pluie et l'air marin sont autant de facteurs qui risquent d'endommager vos équipements et de provoquer des courts circuits.

L'installation est aussi un point à ne pas négliger ! Nous vous recommandons d'utiliser les services d'une personne compétente qui suivra à la lettre les conseils de pose, d'utiliser des boites de dérivation étanches et de creuser des tranchés de 60 centimètres pour enterrer les câbles.

cuby indice de protection
Quel IP selon la localisation ?

Sur une façade on peut installer des appliques murales (en balisage ou pour encadrer une porte d'entrée), des projecteurs ou des wall washers qui mettront l'architecture en valeur : nous vous conseillons une protection IP44 ; cependant, si une des faces de la façade est exposée aux violentes intempéries (en bord de mer par exemple), un luminaire IP65 voir IP67 est recommandé.

Si vous installez des luminaires sous les bordures de toit, un indice de protection IP23 sera suffisant, même si la pluie est battante, son angle ne permettra pas de couvrir d'eau les appareils.
Au sol, aux abords de la maison, sur un sol dur et plat, des spots encastrables de sol munis d'un IP65 sont recommandés. Sur un terrain accidenté ou le sol du jardin peut vite se trouver gorgé d'eau, un IP67 ou 68 sont conseillés.

L'offre de luminaires outdoor s'est considérablement enrichie et propose aujourd'hui une large variété de modèles et de design qui n'ont rien à envier en diversité comme en style aux luminaires d'intérieur. Les bornes basses, destinées à baliser les allées, les bornes hautes (ou potelets) qui soulignent l'architecture du jardin et les lampadaires ainsi que les spots et les projecteurs destinés à mettre en exergue des éléments d'architecture ou des sujets végétaux... Tous ces équipements qui structurent l'espace doivent être au minimum IP44, sur un terrain particulièrement exposé aux intempéries un indice IP65 est recommandé.
Les spots à encastrer dans le sol ou dans les lampes de terrasse devront bénéficier d'un IP65 et, pour les terrain les plus humides, où l'eau a tendance à stagner, un IP67 ou IP68 comme pour les spots de piscine ou de fontaine qui devront être parfaitement étanches et submersibles au delà de 1 mètre (IP68).

En complément de cet ensemble de luminaires traditionnellement associés aux jardins, il existe une multitude de luminaires outdoor dérivés des luminaires traditionnellement réservés à l'habitation : des suspensions qui se déclinent jusqu'aux lustres ainsi que des lampes hautes et basses, à planter, à suspendre ou à poser, des guirlandes proposant une grande variété de styles et de matières... Pour une installation saisonnière nous vous conseillons un IP44, mais pour une installation permanente, nous vous conseillons d'utiliser des appareils IP65.
Certaines lampes nomades et rechargeable (IP20) pourront être utilisée ponctuellement aux beaux jours pour agrémenter vos soirées estivales, mais n'oubliez pas de les rentrer en cas d'intempéries, certaines ne sont pas conçues pour supporter la pluie ! En complément de cette offre déjà généreuse, des éléments de mobilier lumineux ont été développés pour une utilisation outdoor : canapés, fauteuils, poufs, tables hautes et basses, bar (IP55 minimum recommandé)... complétés par des accessoires tels que des pots lumineux (IP55) des luminaires solaires (IP44) ou des lampes flottantes destinées aux bassins et aux piscines (IP68).

Quel type de luminaire pour une salle de bain ?
goutte
salle de bain
Quel Indice de protection choisir ?
L'indice de protection (IP) est un standard international de la Commission électrotechnique relatif à l'étanchéité.
L'IP se compose de 2 chiffres (IP68) que l'on lit séparément : le premier chiffre (6) correspond à la résistance aux corps solides, tandis que le deuxième chiffre (8) correspond à l'étanchéité face aux corps liquides.
L'éclairage de la salle de bain
La salle de bain, lieu de soin et de détente, est un espace privilégié où il est important de bien soigner l'éclairage. Il y est recommandé de combiner plusieurs luminaires ; vous devriez disposer d'un minimum de deux sources lumineuses : une généralisée et l'autre plus localisée. L’éclairage général a pour but de rendre la pièce agréable et de créer une ambiance, alors que l’éclairage localisé, généralement installé autour du miroir, nécessite plus de puissance et de précision. La salle de bains est souvent une pièce sans ouverture, la restitution d’un éclairage naturel devient donc essentielle. Nous vous recommandons des spots encastrables (basse tension 12Volt) ou un plafonnier (IP20) pour un éclairage général et des appliques murales spéciales salle de bains (IP44) encadrant le miroir comme équipement de base qui pourra être associé à des rubans LED pour créer un éclairage indirect.
Quelles sont les règles à suivre pour équiper une salle de bain ?

Que vous disposiez d'une douche ou d'une baignoire dans votre salle de bain, les règles d'installation électriques sont sérieuses et les éclairages doivent bénéficier d'un indice de protection adapté.

Dans une salle de bain, il existe 4 zones qui impliquent des consignes de sécurité à respecter avec des indices de protection différents en fonction de leur proximité avec l'eau :

ip salle de bain

Zone 0
Situés dans ou à proximité immédiate d'une baignoire ou d'une douche et susceptible d'être submergés, les appareils électriques utilisés doivent être IP67 ou IP68.

Zone 1
Pour la zone localisée autour de la baignoire et de la douche, les équipements utilisés doivent avoir être IP65, soit étanches mais non submersibles.

Zone 2
Pour les systèmes d'éclairage situés à 60 cm des points d'eau avec un risque d'éclaboussures, des luminaires avec un indice de protection IP44 suffiront.

Zone 3
La zone 3 correspond à un emplacement éloigné de 2,25M des points d'eau, pour les plafonniers ou spots encastrés de préférence en basse tension (12Volt), un IP20 suffira.

De manière générale, ces systèmes d'éclairage sont à privilégier en 12V : en cas de contact la tension dans le luminaire ne sera que de 12Volt (contre 220V !)